Articles taggés : ‘Carte de credit’

Etes-vous satisfait de votre taux d’intérêt ?

mercredi, avril 10th, 2013

Vous cherchez le meilleur taux mais ne savez pas comment choisir ou éviter de vous tromper ? Il existe de nombreuses ressources sur Internet pour se renseigner : un tableau comparatif sur les cartes et taux, les offres provenant directement des banques (ici la BNC mais ce pourrait être n’importe quelle autre), des comparateurs spécialisés ou encore des outils en ligne pour bien faire son choix.

Mieux comprendre le business des entreprises de carte de crédit.

Pour bien choisir, il est important de connaitre les coulisses, c’est à dire de se mettre à la place des entreprises qui vous font des offres. La base du business des entreprises de carte de crédit, c’est de gagner de l’argent sur les intérêts générés à partir de la somme que vous empruntez, y compris ce que vous devez déboursé sur vous êtes en retard dans votre remboursement de prêt. Le plus souvent, le paiement initial est bas, car ce n’est pas la source principale de revenu pour ces sociétés, mais un bon moyen pour attirer de nouveaux clients.

Les sociétés de crédit complètent le plus souvent leurs revenus avec les frais de transaction du côté des vendeurs (jusqu’à 5% de la valeur de l’achat).

C’est notamment pour cette raison que vous trouverez des offres promotionnelles en permanence et très alléchantes pour devenir un nouveau client d’une carte de crédit. Par exemple sur cette page, des sociétés de crédit accordent 5% sur l’ouverture d’un compte ou des remises directement en cash. L’acquisition de nouveaux clients est fondamentale pour ces entreprises, il faut donc bien étudier l’offre en question avant de se lancer dans un nouveau contrat !

De quel taux d’intérêt parle-ton ?

Lorsque vous contractez un taux, ne confondez pas les différentes sortes et assurez-vous de bien savoir de quoi vous parlez.

Comme l’explique le comparateur spécialiste Ratesupermarket (voir leur section de carte visa), il y a en général 3 types de taux :
1) Taux d’intérêt d’achat : c’est le taux annuel, celui qu’on appelle plus simplement « le taux »
2) Taux d’intérêt sur transferts de balance : c’est le taux perçu sur la dette transférée sur votre carte de crédit
3) Taux d’intérêt sur avance de fonds : c’est le taux perçu sur l’argent retiré de la carte

Comment payer moins d’intérêt ?

Bien sûr, le meilleur moyen de payer moins d’intérêts est de rembourser la dette pour en finir une bonne fois pour toutes.

Mais lorsque c’est impossible, voici deux trucs très simples pour payer moins cher le remboursement de votre taux:
– Mettez en place des paiements automatiques, cela vous encouragera à garder une épargne dédiée et continue pour vos remboursements
– Faites vos versement toujours quelques jours avant l’échéance pour éviter toute mauvaise surprise telle que jour férié ou oublis

Carte bleue : connaissez-vous vos droits ?

mardi, novembre 9th, 2010

Suite de notre mini guide sur les cartes bancaires. En cas de litige, il est important de connaître ces quelques règles.

Un commerçant peut-il refuser ma carte bancaire ?

En tout premier lieu, le commerçant doit s’assurer qu’il s’agit bien d’une carte portant le logo “CB” (Visa ou Eurocard Mastercard), qu’elle est en cours de validité et n’est pas visiblement contrefaite.

Ensuite, le commerçant doit consulter la liste des cartes mises en opposition. Si le numéro de la carte bancaire qui lui est présentée en paiement figure sur cette liste, le commerçant peut refuser de vous rendre votre carte bancaire. Il dispose contractuellement d’un “droit de capture”.

Pour des transactions d’un certain montant (variable selon les commerces), le commerçant est tenu de demander une autorisation à un centre. Le centre d’autorisation vérifie que le montant de la transaction ne dépasse pas le plafond d’autorisation de dépenses convenu entre vous et votre banque pour une période donnée (cf. infra). En aucun cas, il n’a accès au montant du solde de votre compte.

Le plafond de dépense est dépassé pour ma carte bancaire

Lorsque le plafond des dépenses est dépassé, le centre est tenu d’interroger directement votre agence bancaire pour accorder l’autorisation au commerçant. Si la réponse de la banque est positive, le commerçant sera autorisé à accepter le règlement par carte. Si au contraire la réponse est négative, ou si cette interrogation a lieu un jour ou aux heures de fermeture de votre banque, le centre ne délivrera pas d’autorisation au commerçant. Celui-ci, n’ayant pas reçu de numéro d’autorisation lui assurant une garantie de paiement, refusera alors certai nement votre paiement par carte bancaire, et cela même si votre compte bancaire est largement approvisionné.

carte bleue et cartes visa

Une fois l’autorisation accordée, le commerçant vous demandera de frapper votre code confidentiel sur un clavier relié au terminal de paiement ou de signer le ticket de l’imprimante. Le commerçant doit confronter la signature apposée sur la facturette à celle figurant au dos de la carte et vérifier la concordance entre les deux

Votre carte bancaire ne fonctionne pas sur le matériel du commerçant

– Votre carte est refusée par le terminal du commerçant : la carte a pu être introduite dans le mauvais lecteur (celui de la piste pour lire la puce ou l’inverse). Le mes sage “carte muette” s’affichera sur le terminal. Il devrait suffire au commerçant de changer de lecteur.

– Votre carte est pleine : le nombre maximal de frappe du code est atteint. Le commerçant ne peut continuer la transaction.

– Votre carte est saturée : votre plafond d’autorisation d’achats est dépassé.

Si ce plafond est dépassé pour la période concernée, le centre d’autorisation appellera directement votre banque.

Qu’est-ce que les jours glissants de carte bancaire ?

Les périodes de paiement sont souvent comptabilisées en jours glissants, et non fixes. En jours glissants, la banque va comptabiliser le montant global de vos achats déjà réglés en remontant trente jours en arrière à compter de la date du dernier paiement réalisé (exemple : lors d’un achat le 15 du mois, il sera procédé
à l’addition de tous vos achats réglés par carte entre cette date et le 16 du mois précédent). Ce calcul sur trente jours est réactualisé lors de chaque nouvel achat.

La transaction ne peut plus être enregistrée sur la puce. Mais le commerçant peut demander une autorisation et ne devrait pas refuser le paiement.

Dans les deux cas, un message “carte à renouveler” apparaît sur le terminal du commerçant.

probleme de carte bancaire

Pourquoi ma carte bleue est bloquée ?

– Votre carte est bloquée par le terminal
Vous avez frappé successivement trois fois un code erroné. Votre carte est bloquée pendant toute la durée de validité du support, soit en principe deux ans. Un message “carte à renouveler” apparaît. Contactez votre agence bancaire. Elle procédera au déblocage de la puce neutralisée si elle est équipée du matériel nécessaire. À défaut, elle procédera au renouvellement de votre carte.

– Votre carte a été endommagée par le matériel du commerçant
Le commerçant est responsable du matériel qu’il a à sa disposition pour accepter les cartes bancaires en paiement. Si le matériel est défectueux, il en est de sa propre responsabilité.

Si le matériel du commerçant a détruit la puce de votre carte bancaire, il vous faudra demander le renouvellement anticipé de votre carte à votre agence bancaire

cependant, la carte pourra toutefois encore servir pour les retraits d’espèces dans certains DAB/GAB car seule la piste magnétique de votre carte est alors utilisé.

La meilleure assurance pour carte bancaire : le bon sens !

dimanche, novembre 7th, 2010

Avant de choisir sa carte bancaire il convient d’en connaître les modalités d’utilisation. Comme tout instrument de paiement, les cartes bancaires visa, mastercard et cartes bleu sont soumises à une reglementation. Bien souvent, c’est une question de bon sens avant tout.

Un commerçant refuse mon paiement de carte bancaire. A-t-il le droit ?

Le commerçant affilié au réseau cartes bancaires affiche sur sa vitrine ou sa caisse l’autocollant “CB”. Il est alors tenu d’accepter les cartes bancaires portant le logo “CB” en paiement. Le commerçant ne doit pas vous refuser votre carte bancaire même en période de soldes.

En revanche, il est autorisé à fixer un seuil minimal d’acceptation. Pour les achats d’un faible montant, le commerçant pourra donc exiger un autre mode de règlement. Vous devez être clairement informé de ce seuil, au préalable, par un affichage visible.

Enfin, le commerçant n’a pas le droit de demander une somme supplémentaire lorsque le paiement est effectué par carte bancaire (interdiction inscrite dans le contrat commerçant signé avec sa banque).

En cas de non-respect de ces dispositions, et malgré d’éventuelles mises en garde, la banque du commerçant a la possibilité de lui retirer l’agrément carte bancaire.

Par ailleurs, le paiement en espèces étant interdit au-delà de 3 000 €, vous devrez alors payer par carte bancaire ou tout autre mode de paiement, par exemple par chèque ou par virement.

assurez votre carte bleue

Assurance carte bancaire contre la fraude

Gardez toujours un œil sur votre carte bancaire. Allez payer directement à la caisse. Ne vous séparez pas de votre carte. Vous éviterez qu’un commerçant indélicat établisse une double facture fictive ou duplique la piste magnétique de votre carte.

Vérifiez bien le montant porté sur l’écran du TPE avant de frapper votre code confidentiel ou sur la facturette avant de signer. Vérifiez que l’on ne vous fait pas signer deux notes à la fois.

Conseil : lorsque vous frappez votre numéro de code confidentiel, mettez-vous à l’abri des regards indiscrets. Cachez le clavier de saisie d’une main, écartez-
vous des personnes qui attendent autour de vous (à une caisse de magasin ou à une table de restaurant, par exemple).

vol de carte bancaire : attention aux arnaquesFraude carte bleu avec la facturette

Un double de la facturette ou du ticket doit vous être remis par le commerçant. Ne le laissez pas traîner derrière vous après le paiement. Il comporte certaines indications sur vos coordonnées bancaires qui peuvent être utilisées à votre insu pour des achats à distance. À la suite de l’augmentation de ce type de fraudes, l’identité du titulaire et la date de validité de la carte doivent être supprimées de la facturette et le numéro à seize chiffres tronqué. Mais, à ce jour, tous les commerçants n’ont pas actualisé leurs terminaux de paiement.

Aussi, restez vigilant. Conservez soigneusement la facturette pour permettre des vérifications ultérieures et constituer un élément de preuve en cas de litige.

Finance Actu

Assurance en ligne et credits moins cher, des conseils en finance pour tous !
your logo here