Le Lean Purchasing : en quoi ça consiste ?

Découvrez comment le Lean Purchasing révolutionne les pratiques d'achat B2B. Apprenez ses principes, ses avantages et comment le mettre en œuvre dans votre entreprise

Selon la définition de l’éditeur de logiciels de gestion Ordiges, le Lean Purchasing « consiste à identifier les sources de dépenses superflues en revisitant la chaîne de valeur et en concentrant toutes les ressources sur les actions à forte valeur ajoutée pour le service achat ? ». Dans un monde où l’efficacité est la clé du succès, les entreprises cherchent des moyens de bonifier leurs processus. Le Lean Purchasing émerge comme la méthode pour rationaliser les achats B2B. Mais en quoi consiste-t-il vraiment ? Voici un guide en 3 parties pour que vous compreniez le Lean Purchasing, ses avantages mais aussi pour que vous arriviez à le mettre en place. 

En quoi consiste le Lean Purchasing ? Définition et explications

La définition du Lean Purchasing

Le terme « Purchasing » vient du verbe anglais « to purchase » qui en français veut dire « acheter ». Tel qu’il est utilisé, le mot réfère donc à la gestion des achats. Une gestion des achats contrôlée et qui répond à des besoins précis est essentielle pour chaque entreprise. Le Lean Purchasing, aussi appelé achats allégés, est un processus stratégique qui vise à réduire le gaspillage et à optimiser les processus d’approvisionnement.

L’origine du Lean Purchasing

Comme son nom l’indique, le Lean Purchasing utilise des processus similaires à ceux du Lean Management. 

Le Lean Management trouve ses origines dans le système de production Toyota, développé au Japon dans les années 1950 et 1960 par Taiichi Ohno et Shigeo Shingo. Face à des réserves limitées et à une forte concurrence, Toyota a développé une approche pour maximiser la valeur tout en minimisant le gaspillage.

Le terme « Lean » a été popularisé dans les années 1990 par James P. Womack et Daniel T. Jones dans leur livre « The Machine That Changed the World ». Ils ont étudié les pratiques de Toyota et ont identifié les principes clés qui ont permis à l’entreprise de devenir un leader mondial de l’industrie automobile. Depuis lors, le Lean Management s’est répandu dans de nombreuses industries et exploitations à travers le monde. Il a été appliqué avec succès dans des secteurs aussi variés que la fabrication, les services, la santé, la distribution, et bien d’autres encore.

Le Lean Management repose sur des principes simples mais qui font la différence : l’élimination du gaspillage, l’amélioration continue et l’engagement des salariés. En somme, le Lean Management est une philosophie de gestion qui vise à maximiser la valeur pour le client et réduire le gaspillage.

Les processus en jeu dans le Lean Purchasing 

Dans le Lean Purchasing, plusieurs processus présents dans les exploitations sont à prendre en compte :

  • L’approvisionnement en matières premières et en composants indispensables à la fabrication des produits.
  • L’achat des produits finis pour les commercialiser.
  • L’acquisition des services de transport et de logistique pour garantir le bon fonctionnement des opérations.
  • L’achat de services informatiques et d’autres services nécessaires à l’activité de l’entreprise.

Quels sont les avantages du Lean Purchasing ?

Les avantages du Lean Purchasing sont nombreux et impactent directement la performance de l’entreprise : 

  • Réduction des stocks. 
  • Optimisation des délais de livraison. 
  • Favorisation de la collaboration avec les fournisseurs.

Ces avantages rendent possible des économies, mais aussi le développement de la qualité des produits et services. Éliminer les activités non essentielles au profit de l’innovation stimule en plus la croissance et la compétitivité à long terme.

Comment mettre en place le Lean Purchasing dans son entreprise ?

Pour mettre en place une démarche de Lean Purchasing dans votre entreprise, il y a un certain processus à suivre. 

Étape 1 : identification de la valeur

Toute entreprise poursuit un but : celui de développer un produit ou un service qui suscite l’intérêt des consommateurs et répond à leurs besoins. Cela implique une compréhension des attentes des clients et une adaptation de la production en conséquence. Cela suit le principe du lean manufacturing qui — comme expliqué plus haut — consiste à produire selon la demande. En parallèle, il est essentiel de prendre en compte les besoins du service achats de l’entreprise.

Étape 2 : création de la valeur

Dans le lean purchasing, créer de la valeur est un aspect essentiel à considérer. Cela implique une approche basée sur l’excellence et repose sur l’identification et l’optimisation des flux de travail critiques. En d’autres termes, il s’agit de définir les actions prioritaires à entreprendre et les ressources humaines nécessaires pour les accomplir.

Étape 3 : formation des équipes

Former les équipes et répartir les tâches entre les opérateurs assure un flux de travail fluide au sein du département. Idéalement, il convient de segmenter le processus de travail afin d’identifier les obstacles potentiels et de les éliminer. De plus, simplifier et automatiser les processus peut également contribuer à une meilleure efficacité opérationnelle.

Étape 4 : optimiser les réserves

À cette étape, il faut établir un équilibre entre un flux de travail continu et la production « juste-à-temps ». Pour cela, la mise en place d’un dispositif d’optimisation des ressources, appelé système de traction, est nécessaire. Cela vise à mobiliser les réserves uniquement en fonction des attentes réelles du client. En d’autres termes, les processus opérationnels au sein de la chaîne d’approvisionnement doivent être étudiés et alignés sur les besoins du client.

Étape 5 : créer un système pour assurer la continuité

Pensez que le Lean Purchasing repose sur le principe d’amélioration continue. Créer un système d’avancement continu implique de définir des objectifs clairs, d’évaluer les performances actuelles, d’identifier les opportunités de progression, de mettre en œuvre des actions correctives, de former le personnel, de suivre les progrès et d’ajuster les stratégies en conséquence, ainsi que de reconnaître et récompenser les contributions des employés.

Quels sont les outils utilisés dans une démarche de Lean Purchasing ?

Dans une démarche de Lean Purchasing, plusieurs outils et techniques peuvent être utilisés pour identifier et éliminer les sources de gaspillage. Parmi les plus courants, on trouve :

  • Le Kanban, un moyen de gestion visuelle des stocks, 
  • Le Kaizen, une approche d’amélioration continue,
  • Le Value Stream Mapping, une méthode d’analyse des flux de valeur. 

Avec ces outils, les entreprises ont la possibilité de corriger leurs processus d’approvisionnement, réduire les coûts et améliorer leur compétitivité sur le marché. En fin de compte, le Lean Purchasing représente une approche que chaque entreprise devrait adopter pour optimiser ses achats B2B.

Thomas C.
Thomas C.
Articles: 41

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *