Fiche métier Acheteur : salaire, études, rôle, missions…

Êtes-vous passionné par le monde des achats ? Êtes-vous un grand négociateur ? La communication est votre point fort ? Cette fiche métier Acheteur est pour vous.

La logistique est un aspect crucial pour toute entreprise. À cet effet, celle-ci a besoin d’un expert doté d’une grande capacité d’organisation en termes d’approvisionnement et de gestion de stock. Le métier d’acheteur a dès lors pour but d’optimiser les coûts et négocier des prix avec vos fournisseurs.

En quoi consiste le métier d’acheteur ?

Concrètement, pourquoi travailler dans les achats ? De manière simple, un acheteur est celui qui procède aux achats dans une entreprise. Mais en réalité, ce métier est bien plus complexe et nécessite une compréhension efficace. L’acheteur a en effet pour rôle d’entretenir une relation étroite avec les partenaires commerciaux de son établissement.

Les principales missions

Le rôle de l’acheteur ne s’arrête pas au côté relationnel. La première partie de ses fonctions est l’organisation des achats de biens et de services : matières premières, fournitures diverses, services et formations… Il n’intervient pas uniquement sur le plan négociation ; ce spécialiste agit dès l’élaboration de la stratégie jusqu’à l’aboutissement du projet. Comment procède-t-il ?

  • Analyse des besoins de son entreprise en faisant un inventaire des achats à effectuer. Cette première étape donne lieu à un budget qu’il devra gérer.
  • Étude du marché pour repérer les tendances et les risques avant de passer à l’action.
  • Élaboration d’une stratégie d’action avant de procéder aux achats.

Il est à noter que malgré les opportunités, les risques ne sont pas à négliger et l’acheteur doit s’assurer que l’acquisition d’un produit ou d’un service ne nuit pas à l’état financier de l’entreprise. Comme son nom l’indique, l’acheteur participe en effet aussi à la réalisation des achats. Pour ce faire, il va :

  • Répondre aux besoins d’achats en identifiant les besoins de la clientèle ou de l’entreprise.
  • Procéder au sourcing afin de soutirer le plus d’informations possible aux clients et aux cibles de l’entreprise.
  • Gérer les appels d’offres dans l’optique de choisir les fournisseurs qui répondent aux besoins de l’entreprise, en tenant compte des besoins de sa clientèle.

Autre pan de son métier, l’acheteur est aussi impliqué dans la gestion des risques juridiques à l’achat. Par conséquent, il devra être en mesure de :

  • Maîtriser les fondements du droit des achats et s’adapter à l’environnement juridique.
  • Connaître les fondamentaux des contrats afin d’exposer les avantages et les inconvénients des offres.
  • Protéger les intérêts de l’entreprise et éviter les litiges commerciaux et financiers avec les fournisseurs.

Enfin, il participe à la négociation des contrats. Pour ce faire :

  • Il doit préparer un dossier complet du marchandage, dans lequel figureront les données afférentes au projet d’achat de l’entreprise.
  • Il va procéder à la négociation avec les fournisseurs pour obtenir un meilleur rapport qualité/prix.
  • Il va conclure les phases de négociations dans les meilleurs délais pour optimiser la réussite de l’achat.

Les secteurs d’activité qui recrutent

Le métier d’acheteur est très sollicité dans de nombreux secteurs d’activité :

  • Grandes chaînes de distribution, dont les grandes surfaces.
  • Industries manufacturières qui nécessitent une importante quantité de matières premières.
  • Secteurs tertiaires tels que les banques et les assurances.
  • Entreprises publiques et privées pour l’achat de diverses fournitures de bureau.
  • Entreprises de travaux publics.

Comment accéder au métier d’acheteur ?

Compétences requises

Au cœur de la fonction achats, le métier d’acheteur est accessible à tous, mais certains critères doivent être remplis pour assurer ce rôle. L’acheteur est un grand négociateur. Par conséquent, il doit :

  • Posséder des capacités relationnelles élevées.
  • Être capable d’obtenir les meilleurs prix pour l’entreprise.
  • Discuter avec les fournisseurs des conditions et des termes du contrat.
  • L’acheteur doit également être doté d’une forte capacité d’analyse pour comprendre les besoins de son entreprise et déchiffrer les offres des fournisseurs.
  • Interpréter les données du marché.

L’acheteur est aussi un spécialiste de la communication. Sans cela, il ne pourra travailler efficacement avec les différents acteurs.

Formations et études

Le métier d’acheteur est accessible dès la possession d’un diplôme BAC+2, mais il est possible de poursuivre ses études jusqu’à l’obtention d’un diplôme BAC+6. Ceux qui souhaitent exercer cette fonction ont plusieurs choix de parcours :

  • Un BTS ou un DUT en commerce.
  • Une licence professionnelle avec spécialité achats.
  • Un diplôme délivré par l’Institut Supérieur des Achats et des Approvisionnements (ISAAP).
  • Un master en École supérieure de commerce ou un diplôme obtenu en école d’ingénieur avec une spécialité commerciale.
  • Un master professionnel dans le domaine achat ou commercial.
  • Un BAC +6 après le master pour obtenir une spécialité en achat.

Pour optimiser les chances d’être reçu au poste d’acheteur, il est fortement recommandé d’avoir une première expérience significative dans le milieu. Un stage fait toute la différence entre deux postulants.

Quelles rémunérations et évolutions de carrière ?

Le métier d’acheteur est très recherché, notamment par les entreprises industrielles. Par conséquent, la concurrence est rude. La rémunération varie donc d’un candidat à un autre.

Le salaire brut mensuel d’un débutant

Un acheteur débutant touche un salaire brut compris entre 31 000 € et 38 000 € par an. Celui-ci dépend cependant de nombreux facteurs :

  • Le niveau d’étude : un débutant avec un master en école de commerce sera mieux payé qu’un autre avec une licence pro.
  • L’expérience : malgré le statut de débutant, celui qui a fait des stages dans des entreprises de grande distribution a plus de chance d’être mieux payé.
  • Le secteur d’activité : un acheteur débutant dans une industrie pharmaceutique aura un meilleur salaire qu’un débutant dans une entreprise industrielle.
  • La taille de l’organisme : une grande entreprise aura un budget plus élevé pour payer un acheteur.

À cela s’ajoute la localisation géographique de l’entreprise. Effectivement, les frais de services dans la capitale française ne sont pas identiques à ceux des régions du sud. Il en est de même pour le niveau de vie.

Par ailleurs, le salaire d’un acheteur est évolutif. Un senior peut facilement gagner entre 38 000 € et 72 000 € brut annuellement selon son niveau, la taille de l’organisme, le milieu d’exercice et les années d’expérience.

Les évolutions possibles

Comme tout métier, celui d’acheteur offre de nombreuses possibilités d’évolution de carrière. Entre autres, un acheteur peut devenir :

  • Chef acheteur et manager d’une équipe d’acheteurs. Il peut ainsi élaborer une stratégie d’achat efficace pour l’entreprise.
  • Responsable des achats.
  • Directeur du service des achats.

Pour aller plus loin, il peut devenir indépendant et être un consultant en achat. À ce stade, il aura un statut indépendant et pourra conseiller de nombreuses entreprises sur les stratégies d’achats et d’approvisionnements efficaces. Des évolutions transversales sont également possibles pour le métier d’acheteur. Grâce à ses expériences et ses compétences, il peut assurer le rôle de logisticien, chef de produit, négociateur commercial, approvisionneur, ingénieur-achat…

Thomas C.
Thomas C.
Articles: 41

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *